Saison 2011 - SMU vs TCU, la rivalité de Dallas


Ce week-end, c’est la fameuse «bataille pour la poêle de fer ». Hein ? Quoi ? La NCAA va copier l’émission « Masterchef » ? Non, non… rassurez-vous, c’est le nom d’une rivalité qui dure depuis 96 ans entre TCU et SMU. Le nom de la rivalité c’est celui du trophée qui est en jeu, une simple poêle de métal qui aurait servi aux fans de SMU pour cuire des cuisses de grenouilles en guise de provocation.

Une bonne vielle rivalité qui fleure bon le sud profond et la culture de la «Bible Belt». Vous l’aurez noté, c’est une rivalité religieuse qui cache un peu son nom. Encore que, les noms des deux universités ne laissent planer aucun doute. D’un côté les Méthodistes de SMU (2ième plus grande branche protestante aux USA, après les Baptistes) et de l’autre les Chrétiens de TCU (affilié à «l’Eglise du Christ», une branche protestante sans doctrine particulière qui prône le rassemblement de tous les protestants). Mais on est loin de la fameuse «Guerre Sainte» entre Mormons (BYU vs Utah) où les noms d’oiseau volent, chacun s’accusant d’être un mauvais croyant. Ici c’est plus le prestige de deux universités d’obédience protestante qui se joue.


En fait, la vraie rivalité est ailleurs. C’est une suprématie géographique qui est en jeu entre les deux facs de l’agglomération de la «big D» à savoir ; Dallas. SMU est dans Dallas tandis que TCU est à Fort Worth dans l’ouest de l’agglomération.

Côté chiffres, TCU mène 43 victoires à 39. Un équilibre en trompe l’œil car SMU n’a gagné que 1 fois en 10 ans. Sur les 3 dernières confrontations SMU a pris très cher au tableau d’affichage. Les deux équipes se retrouveront sur le terrain des Frogs avec une défaite au compteur chacune cette saison. TCU part favori, mais attention à ce genre de match piége où les fans des deux équipes seront présents en masse pour motiver les joueurs.

Saison 2011 - Classement WEEK 4

Week-end de consolidation où les équipes du TOP 5 ont confirmé leur suprématie .

-- Les sortants --

North Carolina : Ils étaient entrés dans le classement le week-end dernier, ils en sortent aussitôt après une défaite à Georgia Tech.


-- Les grosses chutes --

Florida State : L'événement du week-end avec une 2ième défaite d'affilée pour les floridiens. Mais cette fois contre Clemson. Une désillusion pour l'équipe qui aurait du être la surprise de cette saison. Petite lueur d'espoir pour les Seminoles qui restent malgré cela dans le classement.

West Virginia : Face à LSU, c'était le premier véritable baptême du feu pour les Mountaineers. Ils perdent en n'étant pas convaincant du tout.
Arkansas : Même cas que West Virginia. Premier gros défis et première défaite face à Alabama. Leur prochain match face à Texas AM risque de sceller leur sort.

-- Les entrants --

Illinois : Une petite victoire face à la modeste équipe de Western Michigan fait qu'ils restent invaincus et leur ouvrent la porte du classement.

-- La grosse montée --

Clemson : Je vous l'ai dit ; c'était le scoop de week-end face à Florida State. Fallait une bonne dose d'optimisme pour voir les Tigers battre les Seminoles. Les partisans des Tigers vous auraient dit que la victoire face au champion en titre, la semaine dernière, n'était pas du hasard. Ils avaient raison !

Saison 2011 - Focus sur le Massachussets

Ce week-end les sommets seront : Alabama-Arkansas, Florida State-Clemson et Oklahoma State-Texas AM. Personnellement rien qui ne m’emballe, une aubaine pour aller profiter des derniers jours de chaleur en bord de mer. Faut savoir faire des sacrifices sur ces 13 semaines consécutives, suivies des finales de conférences, de la 30aines de Bowls et du titre ;-)

Si j’étais resté, j’aurais gardé un œil sur un petit derby du Massachusetts entre Boston College vs UMASS. Pourquoi ? Tout simplement pour découvrir les Minutemen de UMASS que je ne connais pas et pour cause ils jouent actuellement en FCS mais intégreront le ghotta du FBS (dans la conférence MAC), l’an prochain. Une montée annoncée en avril dernier. Retrouvez la présentation d’Olivier : sur ElitefootBlog.

Littéralement les «hommes minutes», du nom de cette milice pendant la guerre d’indépendance mobilisable en quelques minutes, devront faire bonne impression pour leur seul match cette saison contre une équipe de l’étage supérieur et prouver qu’ils ont le niveau. De l’autre, les cathos de Boston College en perdition après 3 défaites de rang. Tout cela sur fond d’une rivalité du Massachusetts.

Un derby connu en basket qui débute maintenant au football...

Saison 2011 - Ca va péter !

Vous étiez au courant de la dérive des continents ? On a découvert depuis cette semaine que la science de la Tectonique des plaques s’applique aussi à la NCAA.

En fait, on distingue 4 grandes plaques. La plaque Pacifique (Pacific AC), le plaque Atlantique (Atlantic CC), le plaque Sud (South EC) et la plaque Nord (BIG 10, drôle de nom... mais bon les scientifiques dés fois !). On sait que ces plaques bougent et plusieurs secousses ont déjà eu lieu dans le passé. Seulement voilà, les spécialistes s’attendent prochainement à un énorme tremblement de terre.
«Rien de bien nouveau !» vous allez dire. Ben si ! Il existe trois petites plaques situées au milieu des 4 géantes qui risquent cette fois de ne pas supporter le BIG ONE. Que vont devenir les résidents des ces 3 victimes ? Personne ne sait vraiment et les experts en tout genre y vont chacun de leurs commentaires et prévisions alarmistes. Pour le Blog, je vous tiendrais informer dés que cela aura lieu.

NB : En fait si on veut être pointu sur le sujet, il faut préciser que les 4 grandes plaques supportent chacune une plus petite qui est en quelque sorte sa petite sœur. Elles s’étendent sur le même territoire mais n’ont pas la même épaisseur. En sport on dirait que c’est la «réserve» ou «le championnat bis».
  • La BIG 10 a la MAC
  • La SEC a la Sunbelt
  • La PAC a la MW et la WAC (MW et WAC devraient probablement fusionner sous l’effet de la chaleur).
Maintenant vous êtes incollable sur le sujet :-)))))))))))))

Saison 2011 - Classement WEEK 3

Pas encore de gros bouleversement ce week-end.

-- Les sortants --

Auburn : Dans l’article précèdent, je vous explique pourquoi.

Ohio State : Bye bye, les Buckeyes ! Pas convaincants contre Toledo lors du week 2, cette fois les coachs se décident à les virer du classement après une défaite contre Miami.

Mississippi State : 2 défaites (même contre des cadors), cela faisait trop.

Arizona State : Avec seulement une victoire sur une équipe de FCS et une autre en over-time face à Missouri, les Sun Devils ne pouvaient se permettre une défaite pour rester dans le classement. Malheureusement c’est arrivé.

-- Les grosses chutes --

Florida State : C’était le gros match de la semaine contre le N°1, Oklahoma. Les Seminoles ont pourtant bien résisté. Ils sortent du TOP 10 mais je parie qu’ils y reviendront rapidement.

Michigan State : Une défaite contre Notre Dame avec 18 points d’écart n’était pas arrivée depuis 4 ans. Michigan affrontait son premier gros calibre et perd le challenge. Les Spartans chutent de 8 places.

-- Les entrants --

Michigan, Clemson, Georgia Tech, North Carolina. Aucune de ces équipes m’a convaincu. On les a mis là parcequ’elles ont 3 victoires en 3 matchs.

-- La grosse montée --

South Florida : Ils battent une équipe de FCS (Florida A&M) et passent de la 22e à la 17e place. Un peu généreux quand même !

Saison 2011 - Un tigre en bouffe un autre...

Ca c’est fait ! Le champion en titre vient de tomber à Clemson après seulement 3 journées.

A vrai dire, ce n’est pas vraiment une surprise tellement Auburn avait été pitoyable face à la modeste équipe de Utah State, avec une victoire sur le fil, lors de son premier match. Le deuxième match contre Mississippi State n’avait pas rassuré non plus. En plus, ils perdent face à une équipe qui ne passe pas pour être un gros calibre. Du coups, on peut dire « au revoir » à Auburn pour une place en finale.

L’ironie de l’histoire, c’est que le football est né à l’université de Clemson grâce à Auburn. Plus exactement, grâce à Walter Merritt Riggs. Arrivé de l’université d’Auburn, il fonde le programme football à Clemson et devient directeur de la fac de 1910 à 1924. Pour se rappeler ses origines, il choisit la même mascotte : le tigre.

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA BOXSCORE

Saison 2011 - Retour sur Boise State

A l’occasion de l’annonce des mini sanctions infligées par la NCAA à Boise State, j’en ai profité pour jeter un petit coups d’œil sur les résultats de la fac depuis 2000. Je n’avais jamais vraiment regardé en détail mais c’est vrai qu’il y a de quoi rester sur le cul.

Voilà ce que cela donne en saison régulière pour les défaites (hors Bowls) :
  • 4 saisons sans défaites (2009, 2008, 2006, 2004)
  • invaincu à domicile depuis le 8 sept 2001, soit 61 matchs.
  • que 13 défaites (toutes à l’extérieur) en 11 ans.
Pour les victoires :
  • Boise State a gagné 10 titres de conférence en 11 ans
  • Boise State a participé à 10 Bowls en 11 ans
  • Boise State a gagné ces deux Bowls majeurs en 2007 et 2010.

En fait, ce n’est pas réellement une surprise si on regarde les performances de l’équipe depuis son arrivée en NCAA en 1968. Ce petit programme n’a fait que monter en puissance et rafler des titres au fur et à mesure. Olivier Rival nous avait fait un petit article sur ces « Figthtings Basques », l’an passé : www.elitefoot.com/ncaa/filinfo/boise_state.htm

Reste que, quand même, je n’arrive pas à m’expliquer une telle réussite pour cette petite université, coincée dans un coin des USA où le football n’a jamais vraiment fait recette avec des équipes aux palmarès misérables. Ok, les Broncos n’ont pas souvent affronter des grosses pointures (1 par saison) mais il faut bien reconnaître que leur invincibilité à domicile est édifiante. Celui qui ira gagner là-bas en saison régulière deviendra un héros !

Retour sur la montée en puissance du petit poucet en 40 ans.

En 1968, le club sonne à la porte de la NCCA et intégre la Division II en conférence «Big Sky». L’équipe met seulement 5 ans pour empocher le titre de la conférence en 1973. Et réitère en 1974, 1975 et 1977.

En 1978, la restructuration de la NCCA propulse leur conférence «Big Sky» en Division I (dans la I-AA, en fait le 2ième niveau de la DI). En 1980, c’est la consécration avec le titre de champion national après avoir raflé une nouvelle fois le titre de la conférence. En 1994, Boise State gagne encore la conférence mais cette fois perd le titre national en finale.

En 1996, c’est le grand tournant. Boise State obtient l’autorisation de jouer dans la cour des grands : le championnat I-A (aujourd’hui baptisé FBS) dans la conférence «Big West» qu’elle gagne en 1999 et 2000, avant que celle-ci ne disparaisse. En 2001, elle rejoint la conférence «WAC» dont elle sera tenante du titre pendant 9 ans d’affilé (de 2002 à 2010).

Saison 2011 - Mormon war !

Les adeptes vont devoir s’y faire mais la fameuse rivalité des Mormons n’aura pas lieu dans le légendaire froid de fin novembre des montagnes rocheuses. Le match se tiendra ce week-end dans la douceur automnale de septembre. En effet, les deux meilleurs ennemis ont quitté leur conférence commune pour d’autres cieux d’où les changements d’organisation dans les calendriers

Voilà qui va sûrement donner un nouveau coups de chaud à cette célèbre rivalité du college football, la fameuse « Guerre Sainte » dont on vous a déjà parlé ici : www.elitefoot.com/ncaa/filinfo/holy_war.htm

Cette fois le rendez-vous a lieu au LaVell Edwards Stadium des Cougars. Les deux équipes se présentent avec 1V-1D chacune. Mais BYU part favori après sa démonstration du week-end dernier chez les Longhorns avec une victoire des Texans in extremis. Rien n’est perdu pour Utah qui n’a pas démérité lors de son dernier match face à USC. Mais surtout les Utes se sont déjà imposés 6 fois sur le terrain des Cougars lors des 10 derniers match à Provo.

Saison 2011 - Classement WEEK 2

Pas la peine de faire un roman sur ce classement après la deuxième journée. En effet, il n’y a pas eu de grosses modifications dans la mesure où quasiment toutes les équipes dans le Top 25 ont gagné. Sauf principalement Mississippi State qui a perdu face à Auburn et dégringole.

Saluons l'arrivée de Baylor et South Florida.

Les deux premiers ne bougent pas. Oklahoma était exempt et Alabama a fait le job face à Penn State (qui disparaît du classement). On attend avec impatience le match Florida State vs Oklahoma du week-end prochain qui fera forcement bouger des positions.

NB : on vous rappelle que le classement officiel pour la finale (celui intitulé "BSC Standings") ne commence après le week 7. Pour le moment on suit celui des coachs

Saison 2011 - Challenge des mascots 2011

Vous voulez vous poiler un peu, voici les vidéos du challenge des mascots 2011. Chaque année est organisé un concours pour élire la mascot N°1 du pays. Vous pouvez même aller voter pour les mascots en concours sur une page Facebook dédiée.

Si vous voulez connaître tous les noms des mascots, on a fait un petit inventaire en photo sur le site : http://www.elitefoot.com/ncaa/filinfo/mascots.htm

Voici le lecteur avec les 16 vidéos à la suite... toutes sympa :-)

Saison 2011 - Total = 114 804

114 804, c’est le nombre de spectateurs pour le match Michigan vs Notre Dame. Un nouveau record en NCAA. Quand on vous dit que la NCAA est le premier sport d’équipe au monde. Où vous pouvez voir 114804 spectateurs pour une deuxième journée de championnat ? Rassurez-vous, il n’y aura pas une ligne ni un mot sur ce chiffre dans les médias en France. Les mêmes qui critiquent le fait que les USA ne s’intéressent pas aux sport de chez nous. Bref…

Côté terrain, les superlatifs pleuvent de partout pour décrire un match qui, paraît-il, risque d’être le match de l’année. Je ne partage pas cet avis, mais c’est mon aigreur de supporter des irishs qui doit sûrement influencer mon opinion. Ok, il y a cette dernière minute de folie à vous foutre un infarctus, mais pour le reste j’ai trouvé le match assez moche. Trop de fautes, trop de turnovers sont venus hacher les velléités offensives de part et d’autres. Beaucoup de déchets avec les longues passes aussi. Les amoureux de beau jeu peuvent repasser.

La faute en grande partie à Notre Dame qui n’a fait qu’alterner le bon et le nul en un rien de temps sous fond de jeu totalement stéréotypé. C’est officiel, Notre Dame n’a toujours pas de QB et va donc continuer à faire de la figuration dans ce championnat 2011. Côté Michigan, je ne retiendrai que la prestation de leur QB : Denard Robinson. Je n’ai vu que lui ! C’est lui qui a porté son équipe durant tout le match et c’est lui qui a fait le spectacle. Le modèle du petit besogneux qui ne lâche rien et continue à y croire même dans la difficulté. Michigan lui doit tout !

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA BOXSCORE

Saison 2011 - Inside Colorado

Une grenouille fan de bison : le blog a la chance d’avoir un rédacteur sur place pour ses études. Il a donné son accord pour nous faire un suivi de son équipe pour cette saison.

Avant de commencer mes reportages de matchs et d’autres évènements concernant la saison des Buffs, un petit topo.

Les Colorado Buffaloes (les Buffs pour faire plus court) forment l’équipe de l’université de Colorado Boulder, fac de 30 000 étudiants située à peu près à 45 minutes de Denver. Grande université sportive (pas forcement de Foot US), CU Boulder est maintenant plus connue pour sa réputation (youpi pour moi !) de «#1 Party School» attribuée par Playboy. «Party School» est un collège ou une université qui a une réputation d’usage d’alcool, de stupéfiants ou une culture générale de libertinage.

Les Buffs n’ont jamais été une très grande équipe de foot, la dernière fois que nous nous sommes hissés jusqu’au Championnat National remonte à 1990. Si l’institution de CU Boulder ne brille pas, elle n’a pourtant pas honte de son héritage, figurant à la 16eme place du classement NCAA Div 1 pour son pourcentage de victoires. Mais 1990 est loin, et les dernières années ont été plutôt rudes avec une succession de 4 coachs depuis 2005, date de la dernière saison gagnante pour nos Buffs.

Si les 5 saisons précédentes tenaient plus d’une traversée du désert, la saison 2010 fut exceptionnellement pourrie.Tout commence avec la perte du QB N°1 Tyler Hansen qui se blesse contre Texas Tech avec rupture de la rate. Il fut d’ailleurs remplacé par le QB N°2, Cody Hawkins (le fameux QB de la Team USA lors de la dernière Coupe du Monde en Autriche) fils du coach principal, Dan Hawkins.
A la dérive, le programme ne fait que sombrer avec un tel énervement de la part de l’université et des fans que tous espéreraient la démission de Hawkins père. Vœu exaucé lorsque les Buffs perdent contre KU en 4ème quart après avoir mené de 28 points. Exit Hawkins, enter Cabral coach des LB et assistant d’Hawkins. Cabral parvient à arracher 2 victoires sur les 3 matchs restants.
Mais la saison terminée le calvaire continue : non content de devoir trouver un remplaçant permanent pour Hawkins, les Buffs se retrouvent impliqués dans une affaire de viol, où Michael Sipili LB et capitaine dans sa 4eme année se voit accusé (et coupable maintenant) du viol d’une étudiante. Un autre est devant le tribunal pour avoir tenté de couvrir Sipili. Pour compléter le tableau, plusieurs stars qui ont obtenu leur diplôme quittent Boulder, la plupart pour la NFL : Nate Solder (LT, Patriots), Jimmy Smith (CB, Ravens), Jalil Brown (CB, Chiefs) et Scotty McKnight (WR, Jets).

La post-season et l’été ont vu l’arrivée d’un nouveau staff mené par Jon Embree, ancien grand des Buffs qui a accepté de quitter le staff des Redskins pour le job d’HC. Embre a remodelé l’équipe, changeant les Buffs en une équipe de « power-running ». Le nouveau coach a mené un training camp le plus brutal du programme depuis longtemps, avec des séances de contacts prolongés et beaucoup de préparation physique pour palier aux défauts de la saison précédente avec un physique merdique.

Sur le campus, les avis sur la saison à venir sont partagés, surtout que cette saison inaugure le transfert des Buffs de Big 12, en PAC 12. Une équipe des Buffs décimée par 6 ans de mauvais coaching, les départs de joueurs de gros calibre vers la NFL et un head coach débutant,… et tout cela pour aller se frotter à des cadors comme Oregon, USC, Stanford and co. A mon sens, nous allons maintenant jouer contre des équipes d’un niveau supérieur. Une aubaine à long terme, mais une souffrance dans l’immédiat.

Week 1: Hawaii en préambule

L’ouverture se fait hors conférence, contre les Warriors d’Hawaii. Ayant pu arracher une victoire sur les Warriors l’an dernier (une des rares, sniff) les Buffs espéraient renouveler l’exploit. Cela aurait tenu de la performance car même si Embree a fait du bon boulot en remettant à niveau une équipe démoralisée et sous entraînée, les Warriors sont, eux, dans la continuité. Leur QB, Moniz a lancé pour plus de 5000 yds l’an dernier.

Tout le monde attendait le bras de Moniz pour abattre les Buffs, mais c’est à la course que celui-ci a fait la différence. Secoué par une défense agressive des Buffs, Moniz a réussi à passer 3 big plays au sol (pour 3 TD) contre une équipe de Colorado prise au dépourvu. Un grand match pour Moniz (totalisant 300yds et 4TD) qui contrarie les velléités des Buffs pour ce début de saison.

Mais l’espoir persiste avec une défense des Buffs qui s’est montrée prometteuse. Il faut juste que l’Offense, paralysée lors du match contre Hawaii, se réveille contre les Cal Bears Samedi…

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA BOXSCORE

Saison 2011 - Le grand match : Michigan-Notre Dame

Paradoxalement ce n’est pas une rivalité légendaire de la NCAA. D’ailleurs on ne lui attribue aucun trophée contrairement à la rivalité entre ND et USC qui a pour enjeux le « Jeweled Shillelagh trophy » et s’est joué 81 fois. Pour comparaison le duel ND-Michigan ne s’est joué que 38 fois.
Et pour cause les deux facs étaient les meilleurs amis du monde au tout début de l’histoire. Michigan venait gentiment à South Bend pour leur apprendre à jouer. Mais comme souvent, les choses se gâtent quand l’élève dépasse le maître. Et plus encore quand les deux facs deviennent deux géants sur un même territoire qu’est le Middle Ouest. Forcement, il ne peut y en avoir qu’un ! C’est donc plus une rivalité de vieux prétentieux sur fond d’histoire avec un grand "H".
Michigan mène 22 victoires à 15. Sur les 5 dernières confrontations, Michigan a gagné 4 fois. Si jamais ND venait à perdre, ce serait la première fois depuis 102 ans que les irishs aligneraient 3 défaites de suite ! Be careful !

Saison 2011 - Classement WEEK 1

Voici le classement des coachs après la 1er journée. En rouge, on a mis ceux qui descendent par rapport au classement précédent (celui de pré-saison, en l’occurrence).
Le grand perdant, c’est donc Oregon qui dégringole de la 3e place à la 14e après sa défaite à Louisiana State.
Notre Dame disparait, tandis que Auburn et TCU sortent du TOP 20 et laissent leur place à Florida, Missouri et Penn State.

NB : on vous rappelle que le classement officiel pour la finale (celui intitulé "BSC Standings") ne commence après le week 7. Pour le moment on suit celui des coachs

Saison 2011 - Alors là, on aime !

V’là une vidéo qui crache. Personnellement, je ne suis pas un grand fan de cette équipe mais je dois me résoudre à la mettre favorite pour le titre. Je pense qu’ils ne devraient pas se rater cette année. On en sera déjà un peu plus le week-end prochain avec un déplacement à Florida State.
Est-il besoin de rappeler qu’Oklahoma reste (avec Ohio State) l'équipe qui a figuré le plus de fois dans le TOP10 BSC depuis sa création en 1998, soit 8 fois (et 2 fois invaincue en 2000 et 2004). C'est la 1ère fac aux USA invaincue à la maison depuis septembre 2005 (Boise State n'a pas perdu à domicile depuis septembre 2001 mais a perdu en Bowl à domicile en décembre 2005). C’est 43 titres de conférence dont 7 de la BIG12. Ah oui, c’est 7 titres de champion national et 5 Heisman Trophy.

Saison 2011 - Week 1 : la honte de la semaine !

La NCAA a ce charme de nous proposer tout au long de la saison des affrontements avec des équipes du niveau inférieur (pensionnaires de la FCS, qui fait un peu office de D2). Evidemment, le petit jeu consiste à connaître le cador qui va se prendre les pieds dans le tapis et perdre face au petit poucet.
Sur cette première journée, il y en a eu deux. Le premier c’est l’équipe de Duke… mais bon, Duke en football ce n’est pas comme au basket… Non, l’énorme surprise est venue du Reser Stadium avec la défaite d’Oregon State. Le nom du glorieux vainqueur c’est Sacramento State (modeste équipe de la Conférence Blue Sky en FCS) qui a réussi à pousser les Beavers en over-time.
Les fans des castors se réconforteront avec la gifle qu’a pris Oregon face à LSU. On se sent moins seul quand on est deux dans la dèche…

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA BOXSCORE


Saison 2011 - Week 1 : Baylor vs TCU.... whaouu, le match !

Vous voulez perdre des litres de sueur froide ? Regardez le dernier QT de ce match ! Virement puis re-virement, on a eu le droit à tout dans un match ultra prolifique en points (57 en 1er mi-temps et 41 en 2nd). D’ailleurs le ton est donné dans les 3 premières minutes avec un TD de Baylor suivi immédiatement d’un autre de TCU.
Pourtant il y a bien eu un moment où on a cru que le match était scellé quand Baylor clos le 3e QT avec un 47 à 23. La place d’une fac chrétienne n’est pas en enfer et TCU va claquer 25 points d’affilés en 4e QT ! ! ! !
Mais au finale une défaite de TCU contre sa voisine texane qui n’est pas une grosse cylindrée. Autant dire que TCU est presque grillé d’entrée pour la course au titre.

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA BOXSCORE



Saison 2011 - Week 1 - Wisconsin est là !

Le gros match d'ouverture de la saison càd de la première journée du week 1 (vous l'avez compris les journées de NCAA s'étalent de plus en plus, jusqu'à 6 jours parfois), c'était l'entrée en lice des Badgers. Face à eux la modeste équipe de Las Vegas, pensionnaire de la conférence Mountain West.
Dans son antre du stade de Camp Randall, gonflé à bloc par ses célèbres supporters, Wisconsin n'a pas fait de détails. De quoi se rassurer avant d'accueillir un bien plus gros calibre, le wwek-end prochain, à savoir Oregon State.

Plus que des longs discours sur le match en lui-même >> ALLEZ VOIR LA SCORE BOX