Saison 2012 - In God we trust



Je regardais la semaine dernière le match Notre Dame vs BYU, la fac catho contre la fac mormone, et l’idée m’est venue d’explorer la place de la religion dans les universités en NCAA. Au fond, on connaît le nom des universités à consonances religieuses, mais quelle est la différence ? L’occasion d’une petite plongée dans le christianisme à l’américaine pour combler un déficit de connaissances qui nous pousse trop souvent à des préjugés stupides et ridicules.



Petite aparté pour constater qu’il n’existe pas d’université de confession juive. Il y a bien celle de Brandeis dans le Massachusetts mais elle n’existe que depuis 1948. Trop peu pour rivaliser avec les autres et se faire une réputation. D’ailleurs elle n’a qu’un maigre programme sportif et ne dispose pas encore d’équipe de football.  Je cite les juifs en particulier car, autant on ne s’étonne pas de ne pas avoir d’universités musulmanes (religion minoritaire qui n’a pas atteint les élites) ou d’universités bouddhistes (il y a beaucoup d’asiatiques mais c’est une religion sans prosélytisme) autant les juives sont présents depuis longtemps et dans toutes les classes dirigeantes. Une énigme pour moi surtout quand on connaît les liens qui unissent les chrétiens «bibliques» et la terre d’Israël. Mais revenons donc au cœur du sujet : les facs chrétiennes.

J’ai donc fait un petit inventaire de toutes les universités en division I et je suis tombé sur le chiffre de 38 facs religieuses : 11 dans le gratin de la FBS et 27 en FCS. Je parle d’universités religieuses qui se sont déclarées comme telles ou celles qui ont été fondées par des membres d’une église en conservant un lien étroit même si elle se revendiquent comme «no-sectarian». Un mot qui me fait hérisser le poil car l’inverse voudrait dire qu’il existe des facs «sectarian», ce qui est totalement absurde. En effet, une université comme Notre Dame ou TCU accepte les étudiants de toutes les religions. Elles ont toutes en commun d’être des universités privées ce qui est une évidence car l’Etat fédéral ne subventionne aucune religion. Elles ont toutes en commun aussi de ne jamais porter de nom d’un Etat, ce qui est l’exclusivité des facs publiques.



Avant toutes choses, il faut distinguer les universités qui sont devenues aconfessionnelles mais continuent d’entretenir des liens puissants avec une église et celles qui sont officiellement déclarées. La limite n’est pas toujours facile à tracer car, même si elles sont juridiquement autonomes, le conseil peut être dirigé par des membres qui appartiennent majoritairement à une confession. Du coup, j’ai listé même celles qui ont été fondées par une confession.

Les Cathos


« A tout seigneur toute honneur », si je puis dire. Elles sont les plus nombreuses, 12 au total. « Curieux dans un pays majoritairement protestant ? » allez-vous me dire. Pas vraiment en fait ! Les protestants sont majoritaires (51% parmi les chrétiens du pays) mais divisés entre plusieurs branches. Du coup, les cathos sont majoritaires en étant 24% des chrétiens. On l’oublie trop souvent, les États-Unis ont la quatrième plus grande population catholique après le Brésil, le Mexique et les Philippines. N’oubliez pas non plus qu’il y a une majorité de catholiques au sein de la Cour suprême (dont le Président actuel).

-------- En FBS ---------
University of Notre Dame (Fighting Irishs) - Indiana
Boston College (Eagles) - Massachusetts 

-------- En FCS ---------
Villanova University (Wildcats) - Pennsylvanie
Duquesne University (Dukes) - Pennsylvanie
Saint Francis University (Red Flash) - Pennsylvanie
College of the Holy Cross (Crusaders) - Massachusetts
Fordham University (Rams) - New York
Marist College (Foxes) - New York
Sacred Heart University (Pioneers) - Connecticut
Georgetown University (Hoyas) -  Washington, D.C.
University of Dayton (Flyers) - Ohio
San Diego (Toreros) - Californie 

Les Baptistes

Les 2ième derrière les cathos. On admet généralement que les baptistes forment la deuxième religion du pays avec toujours le record de paroisses. Quand je parle de «baptistes» je mets tous les baptistes dans le même sac car vous l’avez compris cette branche du protestantisme ne conçoit la religion qu’au niveau local : chaque église est «théologiquement» indépendante et il existe une multitude d’églises très différentes et séparées selon des critères même raciaux (eh oui, c’est encore une réalité qui n’a pas disparu). Les plus importantes se trouvent dans le sud et se regroupent dans la fameuse Southern Baptist Convention. J’ai mis aussi les universités qui ne se déclarent pas «baptistes» mais qui ont gardé un lien fort avec leur eglise (exception faite de la fameuse université de Brown qui est devenue une institution indépendante tournée vers l’élitisme social).
Et surprise, la seule université de FBS officiellement déclarée comme baptiste est Baylor ! Wake Forest ayant abandonné son label.

-------- En FBS ---------
Baylor University (Bears) - Texas
Wake Forest University (Demon Deacon) - Caroline du Nord [fondée par des Baptistes]

-------- En FCS ---------
Liberty University (Flames) - Virginia
Gardner Webb University (Bulldogs) - Caroline du Nord
Charleston Southern University (Buccaneers) - Caroline du Sud
Campbell University (Fighting Camels) - Caroline du Nord
Samford University (Bulldogs) - Alabama
Bucknell University (Bison) - Pennsylvanie [fondée par des Baptistes]
Colgate University (Raiders) - New York [fondée par des Baptistes]
Furman University (Paladins) - Caroline du Sud [fondée par des Baptistes]

Les Methodistes


Les chiffres officiels les mettent en 2e position, derrière les baptistes, en nombre de pratiquants dans la branche protestante. Ils ont une représentante en FBS facile à reconnaître, vue qu’elle est la seule à porter le nom de sa religion «Southern Methodist University». Toute religieuse qu’elle est, cela ne l’a pas empêché d’être plongée dans un des plus grand scandale de caisse noire qui lui a value d’être interdite de football pendant l’année 1987. La fameuse «peine de mort».

-------- En FBS ---------
Southern Methodist University (Mustangs) - Texas
Vanderbilt University (Commodores) - Tennessee [fondée par des Méthodistes] 
Syracuse University (Orangemen) - New York [fondée par des Méthodistes]  
University of Southern California (Trojans) - Californie [fondée par des Méthodistes]
Duke University (Blue Devils) - Caroline du Nord [fondée par des Méthodistes]
Northwestern University (Wildcats) - Illinois [fondée par des Méthodistes]

-------- En FCS ---------
Wofford College (Terriers) - Caroline du Sud
Bethune-Cookman University (Wildcats) - Floride

Presbytériens et Luthériens

On les classe généralement dans la même catégorie parmi les vieux courants protestants originels, du temps des premiers colons. En perte de vitesse, ils sont très présents dans les vielles familles américaines de la côté Est et dans les classes dirigeantes. En France, on dirait «calvinistes ou reformés» pour «Presbytériens». Une fac aurait pu être le porte étendard des presbytériens, c’est Princeton. Mais comme Brown pour les baptistes, elle a abandonné la religion pour la course au prestige. Une seule affiche la couleur en FBS, c’est Tulsa. Officiellement presbytérienne elle se situe au fin fond de l’Oklahoma.
Les luthériens, quoique plus nombreux que les presbytériens, n’ont pas de représentante en FBS.

Presbytériens
-------- En FBS ---------
University of Tulsa (Golden Hurricane) - Oklahoma
-------- En FCS ---------
Presbyterian College (Blue Hose) - Caroline du Sud
Davidson College (Wildcats) - Caroline du Nord

Luthériens
-------- En FCS ---------
Wagner College (Seahawks) - New York
Valparaiso (Crusaders) - Indiana

Les autres...

J’étais obligé de citer les Horned Frogs de Texas Christian University, vu que le nom «christian» est marqué dessus. Le mot cache une appartenance à «l’Eglise des Disciples du Christ» un courant minoritaire issu d’un énième schisme dans une branche du protestantisme.


Je ne vous présente pas les Cougars de Brigham Young, la fac des Mormons. Une religion qui risque d’avoir son premier président américain dans une semaine. Les ignorants feront les effarés mais pour rappel, l’Amérique a déjà eu deux présidents Quakers (religion toute aussi minoritaire et «illuministe») sans qu’il y ait eu de dérives dans les choix du pays.

Tiens les Quakers ! Un courant protestant qui est (comme les Mormons avec l’Utah) à l’origine de la création d’un état : la Pennsylvanie. Comprenez l’état forestier fondé par Williams Penn, le prophète quakers comme Brigham Young pour les mormons. D’ailleurs l’équipe de foot de l’université de Penn, en Ivy league, se nomme les Quakers. Un simple hommage car ce n’est pas un fac religieuse.

La mascot des Quakers de Penn

La religion est-elle un problème ?

J’entends déjà les athées et les partisans de la laïcité s’insurger contre l’intrusion de la religion dans le sport. C’est mal connaître les universités religieuses américaines et la place de la religion aux USA.

Tout ceux qui ont été dans de telles universités savent qu’il n’existe aucune discrimination sur les campus. Bien au contraire, vous êtes libres de pratiquer ou pas. D’ailleurs il y a d’autres lieux de culte sur les campus pour pratiquer les autres religions que celle affichée. Ok, la présence de groupes religieux qui font du prosélytisme est partout mais rien ne vous force à les suivre.  Pour les inscriptions, votre confession ne sera jamais un obstacle si vous avez réuni la somme pour payer. L’argent d’abord ! Tout au plus dans certaines universités, votre appartenance à la religion de l’université fera office de caution morale si votre famille est connue dans la communauté.


On ne vous reprochera pas d’être musulman, juif ou témoin de Jéhovah. L’important est de croire en quelque chose de supérieur qu’il faut louer plutôt qu’admettre l’idée peu réjouissante que la destinée de l’homme se limite aux seuls aléas de la simple matière.

De plus la religion aux USA n’est pas perçue comme un sujet de division comme chez nous. N’ayant pas connu de guerre de religion, cela aide ! 40% des Américains ont changé de religion au cours de leur vie et un tiers des mariages sont inter-religieux. Clairement les intégristes de tout poil ont peu d’avenir là-bas, contrairement aux idées reçues (et à la TV qui nous gavent de reportages sur les églises ultra conservatrices aux idées arrêtées plutôt que nous montrer les églises progressistes majoritaires).

Mais revenons à nos équipes de foot pour vérifier le phénomène. C’est sûr que si vous refusez de faire la prière en groupe après un match de Florida State, pourtant université publique, Bobby Bowden vous mettra à l’amende. Mais rien ne vous empêche de faire une prière différente (celle de votre propre religion) ou réciter des paroles philosophiques (si vous êtes athée). Personne ne trouvera rien à y redire.

Non, la religion n’est pas plus un problème en NCAA, pas plus que dans la démocratie américaine. Elle est plutôt même un accélérateur de mixité et de tolérance.

Belette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire